les amphigouris d'humeur

Qu’est-ce qu’un apophtegme ?

 Avec un nom pareil, on pense forcement au pire. Pourtant, avec des « p », « ph » et autre « egme », « apophtegme » sent bon l’olivier et la feta de ses origines grecques. Écrit en langue natale, il n’en prend que plus de style : αțțσφθεγμα. C’est chic et élégant et s’accorde avec toutes sortes de temples, même les Shirley. Celle-là, je n’aurais jamais pensé l’écrire il y a quelque temps. Tout fout le camp.

En tout cas, l’apophtegme est tellement formidable et profond qu’il est maxime et on-dit aussi. C’est une formule qui devient un proverbe. C’est une de ces vérités dont sont faits les préceptes.

Rien ne vaut un exemple clair et concret pour aider à la compréhension.

E=mc2 est une formule qui exprime l’énergie produite par un corps en mouvement. Cette formule s’associe parfaitement avec des proverbes tels que « Tout grand voyage commence par un petit pas » ou encore « Si tu ne te bouges pas les fesses, tu ne pourras pas danser la java ».

Une vérité est souvent accompagnée de trois autres. Pourtant, cela ne se vérifie pas. Quand on clame « Je lui ai dit ses quatre vérités », on a juste dit « T’es un con ». Si on rajoute « T’es un gros con ». Cela n’en fait toujours que deux. Évidemment, on pourrait dire « T’es un gros con, moche et qui pue ». Mais, rares sont les personnes qui cumulent autant de vérités. Du moins, je le souhaite.

Une vérité se doit d’être vraie, sinon ce n’en est plus une. Ainsi, « Si juin vient après mai, le 14 Juillet ne sera pas en août » est une vérité vraie qui à force de proverbe. Pour que cette vérité devienne un précepte, il faut qu’elle soit une règle de vie. Pour ma part, je fais toujours en sorte que juin arrive après mai et de cette façon le 14 Juillet aura son feu d’artifice. En France, bien sûr, car aux États-Unis, ils ont aussi un feu d’artifice, mais pas le 14, le 4. L’Amérique, c’est bien connu de ceux qui le savent, a toujours eu dix jours d’avance sur la France.

Ainsi l’apophtegme étant un mot bien trop compliqué à écrire, il peut tout à fait être remplacé par une citation que l’on utilise comme un dicton. Enfin, pour conclure cet amphigouri à la moralité intrinsèque, je vous propose cette pensée flûtée :

« Mes amphigouris sont à la littérature, ce que la goutte d’eau est à l’océan. Un jour, ils feront déborder le vase. »

DL

Mots-clefs :,

3 Réponses à “Qu’est-ce qu’un apophtegme ?”

  1. Le 13 janvier 2010 à 19:31 Cromax a répondu avec... #

    Bonjour ! Passage dû aux hasards des commentaires de blog à blog…
    Il me semble qu’en grec, là, il est écrit « attsphthegma », et j’ai tendance à penser que ce n’est pas ce que vous vouliez écrire…

    Bonjour,
    La langue grecque n’est donc pas si morte que cela ! Tant mieux !
    J’avoue humblement n’avoir fait qu’une bête et naïve translittération parce que je trouvais la transcription jolie. Je suis désolée de cette bavure calligraphique. J’espère ne pas avoir heurté votre sensibilité linguistique et surtout, que je n’ai pas écrit un gros mot!
    Voilà ce que c’est de vouloir faire la maline en étant persuadée que personne ne me lira !
    Je serai ravie de corriger mon erreur si vous vouliez bien me donner la transcription grecque.
    Je suis très heureuse que les hasards des conversations webiennes vous aient conduit jusque ici et de profiter de votre science afin de pallier l’écart de conduite de cet amphigouri lacunaire.
    Daisy Lewis

  2. Le 14 janvier 2010 à 14:47 Cromax a répondu avec... #

    Wiktionnaire est notre ami, même s’il ne l’est pas autant que wikipedia ! On y trouve :
    ?????????
    ce qui colle carrément plus, puisque cela se lit, ô surprise, « apophthegma ». Je vous l’aurais bien donné dès le premier commentaire, mais j’étais trop bête à l’époque pour savoir comment écrire des caractères grecs sur le net et surtout pour avoir essayer d’en copier-coller d’ailleurs.
    En plus, étant d’un naturel naïf, je vous aurais proposé « apophtegma », avec un simple tau, alors que tous s’accordent apparemment à lui préférer un thêta de bon aloi mais dont la langue française semble avoir perdu le « h ».
    So be it.

    Je ne sais pas si vous étiez trop bête à l’époque, mais avec le temps vous avez drôlement bien changé ! Je trouve cela plutôt épatant qu’en lisant cet amphigouri, vous ayez réagi. En l’écrivant, je n’aurais jamais pu imaginer avoir une conversation virtuelle sur tau et thêta. Bon, je ne peux pas relever ce défit linguistique et je m’incline sans même rougir. Je suis tellement perdue dans le labyrinthe de la langue grecque que j’ai peur de me trouver nez à nez avec un Minotaure moins conciliant sur mes fautes que vous.
    Merci encore pour ce petit moment d’agitation cérébrale fort intéressant. J’ai sous le coude quelques mots passionnants dont j’espère nous aurons l’occasion de discuter. Si cela vous tente, je suis aussi ouverte à toute suggestion de mots amphigouriques.
    DL

  3. Le 14 janvier 2010 à 15:34 Cromax a répondu avec... #

    Et là vous me dites : « autant pour le copier-coller de grec ancien ». Ce en quoi vous n’avez pas tout à fait tort.
    http://fr.wiktionary.org/wiki/apophtegme

Ajouter votre réponse

professeur.de.français |
billierose |
collegiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pensèmes
| kostathefaine
| "A chacun son chat"