« Que la victoire accoure à tes mâles accents » : LE roman

Daisy en vente libre

http://www.amazon.fr/Que-victoire-accoure-m%C3%A2les-accents-ebook/dp/B00E5O76ZE/ref=wl_it_dp_o_pC_nS_nC?ie=UTF8&colid=1GG85Q03LAAKC&coliid=IJ3KT3NO2X689

Ce qu’ils en ont dit :

 

« Peut-être mon meilleur roman »

Daisy Lewis

 

« Tu sais que j’adore tout ce que tu fais, mais t’as jamais pensé à faire du macramé plutôt ? »

Mon meilleur ami

 

« Tu crois vraiment qu’il faut l’acheter ? Ça me parait cher pour ce que c’est.»

Une amie d’un ami qui n’est pas mon amie

 

« Arrête d’écrire. J’en peux plus de te lire.»

Un ancien ami

 

« Des personnages à qui il arrive des histoires. L’Histoire qui est là s’en avoir l’air. Une gamine tête à claques, des pépés et des mémés qui s’en sont pris plein la figure, de vieux anciens jeunes, des jeunes qui finiront par vieillir. La guerre et son lot de souffrance avec ceux qui gagnent le gros lot. Des résistants qui résistent, mais pas trop et des collaborateurs qui n’aident pas vraiment. De la violence et de la romance. Voilà l’intrigue de ce roman en noir et rose qui devrait charmer, irriter, navrer et en désespérer plus d’un et d’une. »

Jean Cérien, critique littéraire au café du coin

 

« C’est une honte d’utiliser un vers de la Marseillaise comme titre d’un roman aussi anti-français. »

Henri Duplanqué, ancien militaire de carrière recalé aux trois jours

 

« Dans ce roman, Daisy Lewis essaie de faire des clins d’œil au grand Cocteau. Elle se met le doigt dans l’autre. Preuve que non seulement, DL est un auteur malhabile, mais en plus elle est extrêmement maladroite. »
Georgette Michambiais, attachée culturelle sans lien apparent avec le ministère de la Culture

 

« Daisy Lewis voit des gays partout. »

Christine B. présidente du parti du tri sélectif chrétien

 

« Je ne suis pas l’attachée de presse de Daisy Lewis. »

Frigide B. Leader du mouvement de ceux qui sont contre et qui n’ont pas peur de le dire

 

« Puisque je vous dis que le Front National n’est pas un parti d’extrême droite et que ce livre est un désastre pour la France.»
Marine Bleu parce que les coups  sont bleus

 

« Daisy Lewis ? C’est qui celle-là ? »
Jean-Luc M. inconnu au bataillon des optimistes anonymes

 

« Entre ici Daisy Lewis, avec ton terrible cortège »
André M., Ok, le panthéon c’est un peu exagéré.

 

« Et l’aspirateur ? Il se passe tout seul ? »

Cher et tendre

 

 

professeur.de.français |
billierose |
collegiens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pensèmes
| kostathefaine
| "A chacun son chat"